Loi sur la liberté de la presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loi sur la liberté de la presse

Message  manu le Sam 15 Jan - 22:17

En avant-première, voici une traduction personnelle d'un manifeste qui devrait être publié dans la presse internationale :

MANIFESTE POUR LE MAINTIEN DU RESPECT DES DROITS CONSTITUTIONNELS ET HUMAINS DANS LA LEGISLATION SUR LES MEDIAS

A l'attention du parlement de la cour constitutionnelle et du gouvernement de la République de Hongrie !

Nous, soussignés les producteurs et consommateurs de médias, exprimons notre désaccord avec la loi sur la liberté d'expression et sur la liberté de la presse adoptée en 2010. Au nom du respect de nos droits constitutionnels et humains nous demandons :

1. l'examen et l'amendement selon la constitution de la loi sur les médias ;

2. la représentation des organisations professionnelles dans la transformation du contrôle des médias ;

3. l'assurance de l'indépendance des organes de presse et de l'autorité sur les médias par les instances politiques ;

4. l'abrogation de la possibilité d'infliger des peines arbitraires et disproportionnées ;

5. que le respect de la vie privée et des sources confidentielles des journalistes soit maintenu sous la protection de la loi ;

6. la restauration de l'indépendance de la liberté éditoriale du service public ;

7. l'implication, dans le développement du code du service public, de ses professionnels et d'autres organisations qui défendent la liberté d'expression ou d'autres droits humains ou politiques.

_________________
ha a vívás egyszerű volna úgy hívnak, hogy futball
avatar
manu

Messages : 122
Points : 132
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 49
Localisation : Saint-Marcellin / Budapest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi sur la liberté de la presse

Message  zsák le Dim 16 Jan - 19:46

Vendredi soir la place Kossuth de Budapest était noir de monde.
De 7 à 15 000 personnes devant le parlement manifestant contre la loi muselant les médias hongrois s'étaient réunies à l'appel lancé sur internet notamment sur facebook.
L'actrice Dorka Gyllus y a lu les revendications des opposants à la loi controversée (le manifeste dont nous parle Manu).
La foule a alors entonné en cœur une chanson qui rappelle une autre époque « ha én rozsa volnég ( si j'étais une rose) ». Ce chant à l'époque communiste avait été fredonner par un contestataire qui se prénommait Viktor.
Zs.
avatar
zsák

Messages : 132
Points : 140
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum